recrutement-top-candidats

La présentation du candidat / L’état civil

By Weuss | Cv | No Comments

La première partie du curriculum vitae, celle d’état civil, détaille les éléments de présentation du candidat. Elle répond à la question « qui suis-je ? ». Elle doit toujours s’inscrire, en haut du CV.

Vous y mettrez obligatoirement :
• votre prénom et votre nom ;
• votre adresse ;
• votre numéro de téléphone personnel ou de portable ;
• votre adresse e-mail.

Vous pourrez également y adjoindre :
• votre numéro de téléphone professionnel ;
• votre âge ;
• votre situation familiale ;
• votre nationalité ;

  • votre  mobilité géographique ;
    • la mention du permis (à indiquer uniquement si ce détail peut être important pour le poste brigué).

Ces mentions peuvent également être placées dans la rubrique « divers ».

Dans tous les cas, entrez directement en matière en inscrivant votre prénom et votre nom (ne commettez pas l’erreur de débutant qui consiste à écrire « nom : Gauthier, prénom : Dominique »).

Le prénom, le nom
N’inscrivez pas « Madame », ou « Monsieur ». Oubliez les souvenirs des appels en classe maternelle, et mettez le prénom avant le nom. Si votre nom prête à confusion (Laurent, Martin, etc.), mettez-le en capitales pour le distinguer de votre prénom. Soyez concis, rapide. N’inscrivez qu’un seul prénom, sauf si le vôtre est composé, bien sûr. Pour les femmes mariées, inscrivez votre nom usuel, et non pas le nom de jeune fille suivi de votre nom de femme mariée. Si votre prénom laisse planer le doute sur votre sexe, levez-le en inscrivant, par exemple, en dessous de votre âge la mention « Né le … » ou « Née le … ».

L’adresse
Elle doit être évidemment complète et ne doit pas comporter d’abrégé. Prenez bien garde à donner une adresse où l’on puisse vous joindre en permanence. Si vous êtes sujet à de nombreux déménagements, donnez plutôt l’adresse de vos parents. Il peut en effet arriver que le recruteur garde votre CV dans un tiroir et vous rappelle, neuf mois plus tard, quand il aura besoin de vous.

Le téléphone personnel/portable
Cette indication est majeure, puisqu’en principe vous serez informé d’une éventuelle convocation par téléphone. N’oubliez donc pas de l’inscrire (aucun recruteur ne prendra la peine de consulter les Pages Blanches si vous l’avez omise). Vérifiez la véracité des chiffres (!) et séparez-les, pour plus de clarté, deux par deux. Si vous donnez plusieurs numéros de téléphone fixe, pensez à les distinguer en mettant entre parenthèses : (Dom.), (Bur.). Inutile de mettre cette mention si vous ne donnez qu’un numéro.
Les recruteurs, pour la plupart, privilégient les prises de contact via le téléphone mobile. Il est très fortement conseillé d’indiquer son numéro si vous en possédez un et surtout si votre numéro de téléphone fixe est celui du domicile parental. Cela évitera aux recruteurs qui ne réussiront pas à vous joindre en personne de tomber sur votre mère et de se faire rembarrer avec suspicion comme s’ils étaient des démarcheurs ou des vendeurs de fenêtres.
Cela peut aussi éviter les renseignements peu fiables sur vos disponibilités à votre domicile données par vos frères et soeurs/cousins de passage pour une fête ou un barbecue entre amis. Il n’est pas certain que l’on vous transmettra le message d’un employeur potentiel.
Si vous ne devez indiquer qu’un seul numéro, mettez donc plutôt celui de votre portable, c’est plus sûr !

L’adresse e-mail
On a du mal aujourd’hui à imaginer un individu, jeune de surcroît, se lançant sur le marché du travail sans adresse e-mail. Il est fortement conseillé de l’indiquer. Vous aurez d’ailleurs plus de chances de recevoir au moins une réponse négative et un bout d’explication, ou un accusé de réception par e-mail qu’avec la seule mention de votre adresse postale. Mais surtout, n’indiquez votre adresse e-mail que si vous consultez très régulièrement vos e-mails. En effet, le recruteur pourrait choisir de vous répondre par le biais de votre adresse électronique, et si vous ne consultez votre boîte que deux fois par an, vous risquez de passer à côté d’un entretien.

L’âge
Il est toujours préférable d’indiquer l’âge, plutôt que la date de naissance. En évitant au recruteur son calcul, vous le mettrez dans de bonnes dispositions. Cette règle vaut également si vous vous trouvez trop jeune ou trop âgé. En évitant de l’indiquer, vous éveillerez
l’attention de votre lecteur. Le pire des cas : n’indiquer ni votre âge, ni votre date de naissance.

La situation familiale
Ecrivez célibataire dans trois cas : si vous êtes célibataire, veuf ou divorcé (ces deux mentions n’ont rien à faire dans un CV). Sinon, écrivez : marié(e) ou marié(e), 1, 2, 3… enfants. Vous pouvez éventuellement indiquer l’âge de vos enfants, si cette indication est de nature à rassurer le recruteur (vous êtes très jeune, mais ils sont déjà scolarisés). Même si cela vous fait plaisir, ne mentionnez pas leurs noms.

La nationalité
Si vous êtes français, avec un nom qui ne prête pas à confusion, n’indiquez pas votre nationalité. Ne le faites que si vous êtes étranger ou si votre nom présente toutes les caractéristiques d’un nom étranger.

La mobilité géographique
Si vous souhaitez partir à l’étranger, indiquez « mobilité internationale ». Si le métier que vous exercez implique beaucoup de déplacements : « mobilité géographique nationale ».

 


Leave a Comment