curriculum_vitae

CV : les écueils à éviter

By Weuss | Cv | No Comments

Il est des défauts qu’un recruteur ne vous pardonnera pas dans un CV. Quels sont donc ces principaux écueils à éviter ? La réponse.

Au top 50 des erreurs à éviter, la première est d’inscrire « curriculum vitæ » en haut de la feuille. Les recruteurs jugent qu’ils sont assez intelligents pour s’apercevoir par eux-mêmes qu’il ne s’agit pas de la liste des courses à faire, et cette erreur passe pour une grande naïveté. Malgré tous les recueils écrits sur le sujet, des CV qui annoncent avec force cara c tères gras et soulignés : « curriculum vitæ » arrivent régulièrement sur les bureaux des recruteurs.

Les fautes d’orthographe, de syntaxe et de grammaire

Votre interlocuteur attend de vous que vous sachiez rédiger un document correctement sans semer tous les trois mots des néologismes et autres fautes grossières…

Un CV qui parle

Le CV repose sur un principe de sélection : on va être « parlant », mais pas bavard. On ne va pas tout dire, mais dire uniquement ce qui contribuera à valoriser notre candidature. Une erreur de débutant consiste à vouloir meubler, devant l’angoisse de la page blanche, avec des détails qui n’apportent rien ; et parfois même à en oublier d’autres qui ont leur importance et qui, mentionnés, serviraient pourtant sa cause. Il mentionnera les heures de babysitting et oubliera qu’il a été le rédacteur en chef de la revue lycéenne qui a gagné le prix des journaux lycéens, etc.
En réalité, tout l’art de la construction du CV consiste à fouiller dans son histoire pour en dégager une logique propre et positive. Tout ce qui n’apporte pas un plus doit être gommé au bénéfice d’une autre information plus utile. C’est ainsi que seuls les débutants vont être amenés à évoquer leurs jobs d’été ou leurs stages. Quelqu’un de confirmé va assez rapidement supprimer ces mentions pour développer ses véritables expériences professionnelles. Dans l’absolu, un CV ne comprend que les faits indispensables pour le poste visé.

 


Leave a Comment